Tout le monde peut en faire :

Les skieurs ou les snowboarders qui souhaitent tout simplement
découvrir un autre sport de glisse, de nouvelles sensations.

Ceux qui n’ont jamais fait de ski,
et qui souhaitent découvrir le plaisir de glisser sur la neige,
sans passer par le long apprentissage du ski.

On se fait plaisir dès la première descente !

Les motards et les cyclistes passionnés de dérapages et de contre-braquages.

Ceux qui ne se considèrent pas comme des sportifs, qui ne prennent un vélo que pour aller chercher du pain à la boulangerie.

Ceux qui se considèrent trop vieux pour se lancer dans l’apprentissage du ski.

Ceux qui pensent que l’apprentissage du ski est trop difficile.

Bref, tous ceux qui cherchent un loisir de glisse plaisant et facile d’accès !

Et les enfants ?

La pratique du véloski est possible quasiment à tout âge.
Elle est accessible aux enfants dès l’âge de 10 ans.

Pour les moins de 10 ans, nous n’avons pas de véloskis adaptés à leur taille.

Les grands-parents ?

Le pratiquant régulier le plus âgé que nous connaissons a 76 ans. Nous avons de nombreux élèves qui ont plus de 65 ans.
L’élève le plus vieux que nous ayons eu, avait 80 ans quand il a pris ces premiers cours ( 2 leçons de 2 heures dont 1 leçon en nocturne avec lampe frontale ).

Même avec un léger handicap physique ?

Oui, oui, c’est faisable !
Bien entendu, cela dépend du handicap et du degré de ce handicap.

On a besoin de ses deux mains pour tenir le guidon, donc on peut pratiquer en étant légèrement handicapé du bas du corps, mais on ne peut pas pratiquer si on est handicapé du haut du corps.
Certains handicaps n’autorisent pas la pratique du ski, mais permettent sans problème la pratique du véloski.

Handicaps déjà rencontrés parmi nos élèves :

  • Prothèse de hanches, parfois à chaque hanche
  • Prothèse de genou, parfois à chaque genou.
  • Hémiplégie partielle
  • Paraplégie partielle
  • Sclérose en plaque
  • Arthrose des genoux
  • Genou ou cheville très abîmé suite à un accident
  • Etc…